Cindy Wright - Dead Poetry

Cindy Wright - Dead Poetry

07.09-04.11

Nous clôturerons 2018 avec un aperçu de l’œuvre récente de Cindy Wright. Ses peintures d’un réalisme photographique, dans lesquelles le déclin et le passage du temps forment un leitmotiv, se combinent à la création mondiale d’un nouveau paysage sonore du compositeur/joueur de luth néerlandais Jozef van Wissem.

Les natures mortes « vanitas » contemporaines de Cindy Wright semblent réelles à s’y méprendre. Outre la virtuosité dans la représentation de fleurs, plantes ou insectes, son travail porte également en lui un souci écologique intrinsèque. 

L'accessibilité et la vulnérabilité sont depuis longtemps au cœur de l'œuvre de Cindy Wright. Elle dépeint la chair d'une manière directe, presque brutale. Elle s'inspire des natures mortes qui occupent une place prépondérante dans l'histoire de la peinture occidentale.

Mais les natures mortes de Wright sont plus que cela. Elles interpellent le visiteur sans se moraliser. Elles soulèvent des questions éthiques et esthétiques sur notre société contemporaine. Comment faire face à la mort, à l'éphémère et à la vulnérabilité aujourd'hui ? Que signifie le fait d’être humain ? Où se cache la brutalité de notre humanité ? Quelle est notre position par rapport aux aliments (y compris les animaux) que nous mangeons ? Comment traitons-nous la planète sur laquelle nous vivons ? Que lui faisons-nous (ou pas) subir ?

Ces thèmes sont au cœur des tableaux hyper réalistes exposés au Château de Gaasbeek. Tandis que les photographies prises par l’artiste forment la base de ses œuvres, c'est finalement la matière pure - le pinceau et la peinture - qui détermine l'attrait de son travail. Les liens visuels entre ses tableaux et les salles du château font de cette exposition un acte d'équilibre impressionnant.

Informations pratiques – Du vendredi 7 septembre au dimanche 4 novembre 2018. Ouvert tous les jours sauf les lundis, de 10 à 18h (dernière entrée à 17h), ouvert les jours fériés. Les billets sont vendus au prix de 12 euros, tarif réduit et de groupe: 10 euros, 2 euros pour les moins de 18 ans, gratuits pour les enfants jusque 7 ans. 

Contactez-nous
Joke Beyl Responsable communication, Château de Gaasbeek
Joke Beyl Responsable communication, Château de Gaasbeek
A propos de Château de Gaasbeek

Le Château de Gaasbeek se niche au creux des collines verdoyantes du Pajottenland, aux portes de Bruxelles. Ce château médiéval a eu une histoire mouvementée, puisque château-fort stratégique à l’origine, il est devenu au fil du temps une accueillante résidence d’été. L’un de ses plus illustres propriétaires fut le comte d’Egmont. Le bâtiment actuel a pris son allure romantique à la fin du dix-neuvième siècle grâce à l’excentrique marquise Arconati Visconti. Elle fit transformer son château en musée pour son immense collection d’art et en fit un décor historique dans lequel elle aimait à se déguiser en page. Le château de rêve ainsi créé par ses soins a aujourd’hui encore quelque chose d’une machine à remonter le temps. Le décor historique qui y a été reconstitué sert d’écrin à quantité de tapisseries, tableaux, meubles, statues et autres objets précieux.

Une visite du château est un festin pour tous les sens. Nous nous efforçons qu’elle soit aussi une expérience inoubliable pour les visiteurs. Des expositions d'art contemporain visant à éclairer le patrimoine historique à la lumière de la créativité contemporaine vous transportent à chaque fois dans un décor différent.

Le parc du château avec ses arbres ancestraux, ses étangs, ses drèves, ses sentiers sinueux et les petits bâtiments historiques, est le lieu idéal pour un moment de détente. Le jardin-musée, où sont cultivées des variétés anciennes de fruits et de légumes, est unique en son genre.

Château de Gaasbeek
Kasteelstraat 40
1750 Gaasbeek (Lennik)